Samsung a peut-être éclipsé la concurrence lors du CES 2019 en annonçant la date de lancement de son prochain Galaxy S10 (le 20 février), mais c’est Huawei, le deuxième fabricant de téléphones au monde, qui s’est démarqué sur le salon avec le meilleur smartphone.

Certes, peu de nouveaux terminaux ont été présentés lors du CES. Néanmoins, le Huawei Honor View 20 dispose de suffisamment de caractéristiques uniques, pour un terminal au prix du milieu de gamme, pour encourager Samsung à se montrer vigilant.

En volume, Samsung occupe depuis plusieurs années déjà la place de numéro un mondial. Tous les indicateurs ne sont pas au beau fixe néanmoins. Les ventes de téléphones ralentissent. Apple a même dû reconnaître avoir vendu moins de smartphones que prévu. C’est dans ce contexte que Samsung lancera la dixième édition de sa gamme Galaxy S. Et le Coréen aura besoin d’impressionner s’il veut conserver sa place au sommet.

Huawei : prix de l’innovation et de la croissance 

Samsung est-il réellement menacé ? Huawei, qui a évincé Apple au deuxième rang, est dans une situation délicate. L’entreprise, qui est également l’un des plus grands équipementiers télécoms, a été interdite par différents gouvernements par crainte d’espionnage au profit des autorités chinoises.

Si l’activité télécoms de Huawei est sous pression, ses ventes de terminaux sont elles en hausse. Les téléphones Huawei présentés depuis le dernier CES, comme le Huawei P20 Pro et le Mate 20 Pro, ou plus récemment le Honor View 20, surpassent les modèles vedettes de Samsung.

Samsung, de son côté, est en perte de vitesse. A la fin de son troisième trimestre, Samsung annonçait des ventes “solides” pour ses flagships, qui lui permettaient d’afficher des livraisons mondiales stables, malgré la baisse des ventes de produits milieu et entrée de gamme. En 2019, Samsung table sur une croissance de ses ventes.

Quant à lui, Huawei a vu ses ventes progresser, alors même que le marché américain lui est presque totalement fermé (les Etats-Unis sont le deuxième plus grand marché au monde pour les smartphones après la Chine). Le fabricant peut revendiquer un rythme soutenu en termes d’innovation. Quelques jours avant la CES, Huawei a annoncé la vente de 200 millions de terminaux, y compris sa gamme Honor.

Le Galaxy S10 doit être la réponse de Samsung au dynamisme de Huawei. Mais le Coréen doit aussi composer avec Apple. Pour le dixième anniversaire de l’iPhone, Tim Cook avait dévoilé un smartphone au design profondément repensé, l’iPhone X. Ce modèle se distinguait notamment des précédentes générations grâce à l’ajout d’une technologie de reconnaissance faciale, Face ID.

Avec le Galaxy S10, Samsung devrait à son tour de doter d’une fonction équivalente, outre le premier lecteur d’empreintes digitales “ultrasonic” intégré à l’écran et un mode “bright night” pour les photos en basse lumière (comparable à ce que les téléphones Huawei et les téléphones Pixel 3 proposent déjà).

Ces fonctionnalités attendues ne sont cependant pas nouvelles sur le marché et exclusives aux smartphones Samsung. Pour fournir au S10 les meilleurs atouts et favoriser ses ventes, le fabricant aura besoin de surprendre et de nouveautés.

Galaxy X pliable : L’as dans la manche de Samsung

Cette nouveauté Samsung pourrait s’incarner en 2019 sous la forme de téléphones tout à fait nouveaux. Samsung s’est engagé à lancer un téléphone pliable, appelé Galaxy X ou Galaxy F, durant la première moitié de l’année. Ce design est considéré comme l’avenir du smartphone.

Les téléphones pliables sont prêts à bouleverser l’industrie de la téléphonie basée sur des appareils plats, semblables à des briques. Bien qu’il n’existe actuellement qu’un seul téléphone pliable, le Royole FlexPai, actuellement en rupture de stock, les nouveaux modèles promettent déjà d’inaugurer de nouvelles façons d’utiliser son smartphone.

Des téléphones qui s’ouvrent pour se muer en tablettes offriront plus d’espace pour l’utilisation d’applications, la consommation de vidéos et de jeux. Mais, comme pour les tablettes, ils peuvent également faciliter le multitâche, ou diviser un écran pour vous donner des commandes d’un côté et une zone de visualisation de l’autre.

Alors que Samsung devrait introduire le premier téléphone pliable d’un concurrent majeur, LG, Huawei et d’autres ont également annoncé développer des prototypes pliables. TCL, qui fabrique des téléphones, téléviseurs et smartphones BlackBerry et Alcatel, a promis un appareil pliable en 2020.

“2019, année de la 5G et du plein écran” anticipe Wayne Lam, analyste pour IHS. Il ajoute cependant : “je dirais que le marché ne deviendra pas vraiment intéressant avant 2020.”

Avec le support de Google aux smartphones pliables sous Android, ces modèles devraient rapidement se multiplier. D’autant que le marché a besoin de vecteurs de croissance pour se relancer et inciter les consommateurs à renouveler leurs terminaux.

Les téléphones 5G-ready sont encore plus importants

Si le téléphone pliable “Galaxy X” sera le fleuron de Samsung en 2019, les premiers téléphones 5G du constructeur seront certes moins surprenants, mais très efficaces néanmoins.

Samsung a déjà promis quatre téléphones en 2019 aux US capables de tirer profit des premiers réseaux 5G avec une latence quasi nulle : un pour Verizon et Sprint, et deux pour AT&T. La disponibilité de ces terminaux avant même l’ouverture de ces futurs réseaux pourrait permettre d’accélérer et de simplifier la transition des réseaux 4G vers les réseaux 5G, par rapport à la migration 3G/4G.

Les premiers smartphones 5G sont attendus à un prix supérieur aux modèles 4G. Ils devraient donc ressembler davantage au Galaxy S9 d’aujourd’hui qu’à un téléphone pliable. Samsung ne multipliera pas les risques – ou n’augmentera pas le prix d’un téléphone pliable déjà cher – en les combinant au début.

En fait, des rumeurs font état d’une variante 5G du Galaxy S10. Le géant a présenté un prototype de téléphone 5G sur son stand au CES, mais derrière une vitre. Le fabricant n’a pas précisé à quel opérateur le terminal était destiné ou comment son design pourrait évoluer d’ici sa sortie.

Les téléphones pliables pourraient être boudés par les consommateurs ou nécessiter encore plusieurs années de développement afin d’affiner les matériaux, les applications et leur aspect général. Les téléphones 5G sont un pari sûr et une chance pour Samsung de rester à l’avant-garde tandis que les réseaux LTE cèdent peu à peu la place à la 5G. Cette transition prendra du temps et les premiers téléphones 5G devraient être coûteux.

En attendant, le Galaxy S10 4G sera sur le marché, de même que ses rivaux les plus féroces.

Article “Galaxy S10 needs to watch its back as rivals like Huawei come on strong” traduit et adapté par ZDNet.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *