Apple rencontre des problèmes sur différents marchés mondiaux. La situation affecte de manière importante sa capitalisation boursière. Suite à de nouvelles prévisions pour son chiffre d’affaire, l’action du fabricant de l’iPhone a dégringolé de quasiment 10%. Apple est désormais la quatrième entreprise la plus importante des États-Unis.

Après avoir atteint les 1160 milliards de dollars et se hisser à la première place des entreprises à la capitalisation boursière la plus élevée dans le monde, Apple est en perte de vitesse. Cette chute s’explique par la faiblesse des ventes de l’iPhone et différents problèmes juridiques en particulier en Allemagne et en Chine.

Prix des iPhone XS et XR, violent retour de manivelle pour Apple

Vendredi, le groupe a repris quelques couleurs mais sa capitalisation boursière reste aux alentours des 701 milliards de dollars. Désormais à la quatrième place du palmarès des entreprises américaines les plus riches, Apple se positionne derrière Alphabet, la société mère de Google (748 milliards de dollars). Amazon et Microsoft dominent ce classement avec des valeurs respectives de 770,6 milliards et 782,4 milliards de dollars.

Apple, le déclin.

Valeur d'Apple - Source Macrotrends

Depuis octobre 2018, ce géant de la High Tech a perdu pas moins de 450 milliards de dollars en valeur. Pour avoir une petite idée, cela représente plus que la valeur du réseau social Facebook (environ 385 milliards de dollars). Tim Cook, l’actuel PDG du groupe a expliqué que l’iPhone ne se vendait pas aussi bien que prévu en raison de la tension commerciale entre la Chine et les États-Unis.

« C’est ce que je crois, ce sont les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine qui exercent une pression supplémentaire sur leurs économies. Au cours du trimestre, nous avons constaté une baisse du trafic dans nos magasins de vente au détail et une diminution du trafic dans nos magasins partenaires. Des rapports annoncent une contraction de l’industrie des smartphones. »

Le président des États-Unis, Donald Trump, a expliqué qu’Apple se portait bien mais qu’une production aux États Unis serait une bonne chose.

« Ne l’oubliez pas, Apple fabrique ses produits en Chine. J’ai dit à Tim Cook, un de mes amis que j’aime beaucoup, fabriquez votre produit aux États-Unis. […]. Construisez ces usines aux États-Unis. »

Selon les analystes, la situation ne va pas s’améliorer dans les prochains mois. Une baisse plus importante des revenus du groupe est à prévoir au cours des prochains trimestres. Les ventes vont automatiquement diminuer après la saison des fêtes.